SIAJ

Font Size

Cpanel
Rechercher dans les définitions (terme ou expression)
Commence par Contient Terme exactSe prononce comme
Tout A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Terme Définition
Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques (LEMA)

Ensemble de lois en vigueur au 30 décembre 2006 inhérent à la préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques (ancienne Loi sur l’Eau)

Ouvrage de décantation

Ouvrage d’assainissement qui permet un traitement sommaire des eaux usées par passage dans des bassins où elles se séparent d’une grande partie des impuretés les plus volumineuses qu’elles contiennent. En effet, sous l’action de la gravité et du net ralentissement du courant qui jusqu’à présent les transportaient, les impuretés, plus lourdes que l’eau tombent au fond de l’ouvrage. Les eaux ainsi  » clarifiées  » s’écoulent par la partie haute de l’ouvrage de décantation et continuent leur cheminement dans le réseau d’assainissement.

Pompe de relevage

Une pompe de relevage utilisée en assainissement, sert à relever un fluide de quelques mètres de hauteur ou bien à l’envoyer sous pression dans une conduite

Poste de refoulement (PR)

Un poste de refoulement a pour objet de faire transiter au moyen de pompes les effluents sous pression pour franchir un obstacle particulier (rivière, relief, etc. … ) ou pour atteindre une station d’épuration éloignée.

Poste de relevage (PR)

Le poste de relevage (regard équipé d’une pompe) est destiné, lorsqu’un collecteur est devenu trop profond, à élever les eaux dans une canalisation gravitaire afin que l’écoulement puisse de nouveau, avoir lieu.

Puisard

Cavité souterraine dans laquelle sont enfouis des matériaux favorisant la dispersion et l’infiltration des eaux pluviales dans le sous-sol

Radier

Fil d’eau, ou fond, d’une canalisation où s’écoulent les effluents.

Regard

Ouvrage fermé par un tampon permettant l’accès à la canalisation au personnel ou à un robot d’inspection, de nettoyage ou de réparation.

Régie

La collectivité assure avec son propre personnel la gestion du service public

Réseau d’assainissement

Ensemble des canalisations et d’ouvrages auxiliaires assurant le transport des eaux usées et/ou pluviales vers une installation de traitement ou le milieu récepteur. On distingue les réseaux unitaires et séparatifs.

Réseau séparatif

Mode de collecte où les eaux usées et les eaux pluviales transitent par des canalisations distinctes. Ce système présente l’avantage d’éviter le risque de débordement d’eaux usées dans le milieu naturel lorsqu’il pleut. Il permet de mieux adapter la capacité des stations d’épuration.

Réseau unitaire

Mode de collecte qui ne distingue pas les eaux pluviales et les eaux usées, les effluents sont mélangés dans les mêmes canalisations. Ils cumulent les avantages de l’économie (un seul réseau à construire et à gérer) et de la simplicité (toute erreur de branchement est exclue, par définition) ; mais nécessitent de tenir compte des brutales variations de débit des eaux pluviales dans la conception et le dimensionnement des collecteurs et des ouvrages de traitement.

Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE)

Mis en place par la loi sur l’eau du 3 janvier 1992, les SDAGE fixent pour chacun des 6 bassins hydrographiques français les orientations fondamentales d’une gestion équilibrée de la ressource en eau dans l’intérêt général et dans le respect des principes de la loi sur l’eau.

Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE)

Etabli par les acteurs locaux et soumis à l’approbation du préfet, le SAGE vise à la gestion équilibrée et collective de la ressource en eau. Constitué d’un Plan d’Aménagement et de Gestion Durable, d’un réglement et d’un Rapport Environnemental, toute action d’aménagement du territoire doit être compatible avec ses préconisations. Enfin, le SAGE doit être compatible avec le SDAGE.

Siphon disconnecteur

Ouvrage de visite du branchement qui présente une zone de rétention en  " U ". Cet ouvrage de visite est généralement placé en limite de propriété sur les branchements anciens.

Station d’épuration (STEP) ou Centre de Traitement Biologique des Eaux Usées (CTBEU)

La station d’épuration traite les eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel. En sortie de station, l’eau est épurée et répond à des normes réglementaires pour un rejet en milieu naturel.

Sulfure d’hydrogène (H2S)

Ou hydrogène sulfuré : Gaz toxiques à risque présent dans les réseaux d’assainissement. C’est un composé chimique de soufre et d’hydrogène, responsable de l’odeur désagréable d’œuf pourri. Ce gaz peut s’accumuler dans les réseaux d’assainissement et corroder les tuyaux qu’ils soient en béton ou en métal. C’est le gaz le plus dangereux pour les égoutiers et impose le port obligatoire d’un appareil de détection.

Seuil mortel : de 500 à 1000 ppm (partie par million). Seuil de toxicité : 10 à 20 ppm. Seuil de perception : 0.005 à 0.15 ppm.

Syndicat Intercommunal d’Assainissement du Jarnisy (SIAJ)

Le syndicat a été créé avec l’adhésion des communes de Conflans, Jarny et Labry en 1975, suivi de la commune de Giraumont en 1977 et pour terminer l’adhésion de la commune de Doncourt les Conflans en 1992.

Le Syndicat à vocation unique exerçait jusqu’au 17 janvier 2007, les compétences transport et traitement des eaux usées. En effet, jusqu’à cette date, le SIAJ était chargé de s’occuper uniquement de l’assainissement syndical, c'est-à-dire qu’une partie des réseaux d’eaux usées était gérée par la commune membre (collecte) et une autre partie par le Syndicat jusqu’à la station d’épuration (traitement).

Ainsi, lorsqu’ un problème était signalé par quiconque sur le réseau, le SIAJ ou la commune membre devait prendre en charge les différents travaux et/ou aménagements à réaliser.

L’objet essentiel du syndicat est depuis le 17 janvier 2007 :

  • De gérer l’ensemble de l’assainissement collectif (collecte, transport et traitement) et non collectif (instruction, fonctionnement et contrôle des assainissements autonomes) sur le territoire des communes adhérentes ;
  • De construire une station commune d’épuration des eaux résiduaires ;
  • D’entretenir et de faire fonctionner ces installations communes.

La composition du syndicat :

Le SIAJ est administré par un Comité Syndical composé de 2 délégués par commune et 1 délégué supplémentaire par tranche de 4 000 habitants.

Le bureau est composé du Président et des Vice-présidents, qui sont élus par le Comité Syndical à raison d’un vice-président par commune membre.

Les délégués sont désignés par les Conseils Municipaux des communes membres.

Tampon ou plaque d’égout

Couvercle en fonte d’un regard d’assainissement de forme ronde présent, notamment, sur les chaussées

Tout à l’égout

Terme qui désigne le réseau d’eaux usées. Ce terme est de moins en moins employé car contraire à la bonne utilisation des évacuations d’eaux usées. En effet, tout ne peux pas être déversé dans le réseau d’eaux usées (lingette, huiles…)

Informations utiles

SIAJ

18 rue Wilson

54800 JARNY

  03.72.56.00.50

ouvert du lundi au jeudi

de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30

et le vendredi de 8h30 à 12h00

 

Urgence assainissement:

 03.72.56.00.50

365j/an 24h/24